Gwenaelle David dans Debout dans la mer d'après Racleurs d'Océans de Anita Conti. Jeanne Champagne © Pascal Colomb
CRÉATION 2007

Debout dans la mer

d'après Racleurs d'Océans

de Anita Conti

- Editions Hoebeke -

 

Adaptation et mise en scène : Jeanne Champagne

Collaboration artistique : Anne-Lise Maurice

Avec Gwenaelle David

–––––––––

Le pont c’est le théâtre, le cirque comme disent les hommes de Saint-Malo…

 

« Il faut cesser de piller l’océan », « nous devons penser aux générations à venir … » Cette femme au destin exceptionnel avait pressenti la nécessité du développement durable. Son combat est plus que jamais d’actualité.

Anita Conti, pionnière de l’océanographie, photographe et écrivain, a sillonné les mers froides et tropicales à bord des bateaux de pêche ; elle a marqué près d’un siècle de vie maritime.

Sur le plateau de Debout dans la mer souffle le vent de l’imagination, le vent de la poésie d’Anita Conti, toujours prête à s’embarquer sur le premier bateau en partance : « L’appel obscur et sauvage qui m’entraînait vers la mer et les bêtes de la mer m’avait fait accepter les missions les plus inattendues. »

C’est dans le sillage de cette femme d’aventure que nous embarquons avec bonheur, pour tracer en sa compagnie la cartographie d’une vie réelle et imaginaire.

Invitation au voyage, elle nous entraine dans les eaux glacées de l’Arctique, armée uniquement d’un carnet de notes et d’un Rolleiflex. Elle nous projette sur un chalutier de soixante-quatre mètres, avec un équipage de cinquante hommes et pas n’importe lesquels : les Terre-Neuvas, « des joueurs acharnés, des aristocrates de l’océan ».

Devant nous des noms chantent : Terre Neuve, Labrador, Groenland.

Chaque nom soulève des évocations, des émotions : fascination, admiration, questionnement sont sans cesse au rendez-vous…

Jeanne Champagne

2007

 

 

« Le pont c’est le théâtre, le cirque comme disent les hommes de Saint-Malo. C’est le plateau sur lequel vont se vivre toutes les scènes, dures, patientes, enragées, furieuses, écrasantes, et joyeuses aussi, de la campagne de pêche. Suivant une des lois de la tragédie classique, le plateau ne doit pas demeurer vide, et en fait il l’est rarement, et pour un motif chaque fois douloureux, par manque de poisson. Mis à part ce motif, il y a constamment des acteurs au travail, et si par gros temps les acteurs humains ont disparu, c’est que la mer est entrée en scène et que c’est elle qui mène le jeu. »

Racleurs d’Océans de Anita Conti

Editions Hoëbeke.

 

Gwenaelle David dans Debout dans la mer d'après Racleurs d'Océans de Anita Conti. Jeanne Champagne © Pascal Colomb

Avec

Gwenaelle David

 

Scénographie : Gérard Didier

Création lumières : Franck Thévenon

Création sonore : Bernard Valléry

 

Coproduction

Théâtre Ecoute / Le Passage Centre de Création Artistique de Fécamp /

Equinoxe - Scène Nationale de Châteauroux

 

Création

6 décembre 2008 au Théâtre Le Passage de Fécamp

 

Diffusion

Théâtre le Passage - Scène Nationale de Fécamp du 6 au 8 décembre 2007

 Théâtre du Chaudron - Cartoucherie de Vincennes Paris du 9 au 20 janvier 2008

 Equinoxe - Scène Nationale de Châteauroux le 31 mai 2008.

 

La compagnie Théâtre Écoute est conventionnée par la DRAC Ile-de-France.

Compagnie Théâtre Ecoute – Jeanne Champagne

Conception & réalisation : deidamiapele.com

Gwenaelle David dans Debout dans la mer d'après Racleurs d'Océans de Anita Conti. Jeanne Champagne © Pascal Colomb
Gwenaelle David dans Debout dans la mer d'après Racleurs d'Océans de Anita Conti. Jeanne Champagne © Pascal Colomb
Gwenaelle David dans Debout dans la mer d'après Racleurs d'Océans de Anita Conti. Jeanne Champagne © Pascal Colomb
Gwenaelle David dans Debout dans la mer d'après Racleurs d'Océans de Anita Conti. Jeanne Champagne © Pascal Colomb
Gwenaelle David dans Debout dans la mer d'après Racleurs d'Océans de Anita Conti. Jeanne Champagne © Pascal Colomb
Gwenaelle David dans Debout dans la mer d'après Racleurs d'Océans de Anita Conti. Jeanne Champagne © Pascal Colomb