Gwenaelle David dans Debout dans la mer d'après Racleurs d'Océans de Anita Conti. Jeanne Champagne © Pascal Colomb
RECRÉATION 2017

L'Enfant

d'après Jules Vallès

 

Adaptation et mise en scène : Jeanne Champagne

Avec Denis Léger-Milhau et Tania Torrens

–––––––––

Un questionnement autour de l'apprentissage de la pensée et la formation de l'être.

 

« L’Enfant » de Jules Vallès est le récit de l’éducation de Jacques Vingtras entre une mère bornée et injuste, et un père professeur aigri qui n’hésite pas à battre son fils. Devenu adolescent, Jacques subit des humiliations constantes, des brimades, des punitions au sein de sa famille et au collège. Malgré la tristesse, l’ennui et la solitude notre héros/antihéros se sort avec humour et énergie de toutes les épreuves jusqu’à la révolte et la libération finale. Ce récit découpé en courtes séquences est une véritable leçon de vie à l’usage des enfants, des adolescents et des adultes ce qui représente un large public.

Pourquoi recréer « L’Enfant » plus de vingt ans après sa création dans une cour d’école, l’avoir joué trois cents fois devant plus de 60 000 spectateurs ? Parce que rien n’a vraiment changé en ce qui concerne « le ressenti », les blessures de l’enfance et de l’adolescence. L’enfant subit encore aujourd’hui des « brimades » au sein de sa famille ou à l’école. Nous appelons cela harcèlement mais la souffrance, la solitude et les humiliations restent les mêmes. La maltraitance est toujours d’actualité en France, et dans le monde. Pour se construire, un enfant a besoin de s’identifier à un personnage, même de papier, qui l’aidera à traverser les épreuves, à dépasser sa solitude, et à se révolter contre les injustices. Le théâtre qui est un acte collectif lui permettra cette identification et cette reconnaissance. Et comme le dit si bien Boris Cyrulnik qui, lui aussi, a eu besoin de « L’Enfant » de Jules Vallès pour résister et se construire : « Certains personnages ont un rôle positif, ils donnent de la force et aident l’enfant à triompher de l’adversité, à traverser les épreuves ».

Jeanne Champagne

2017

 

 

« A tous ceux

qui crevèrent d’ennui au collège

ou qu’on fit pleurer dans la famille

qui, pendant leur enfance,

furent tyrannisés par leurs maîtres

ou rossés par leurs parents »

Jules Vallès

 

Gwenaelle David dans Debout dans la mer d'après Racleurs d'Océans de Anita Conti. Jeanne Champagne © Pascal Colomb

Avec

Denis Léger-Milhau et Tania Torrens

 

Scénographie et costumes : Gérard Didier

 

Production

Compagnie Théâtre Ecoute

 

Recréation

Le samedi 8 avril 2017 dans le cadre du 3e festival de « l’Arz de Lire »  à l’île d’Arz

La compagnie Théâtre Écoute est conventionnée par la DRAC Ile-de-France.

Compagnie Théâtre Ecoute – Jeanne Champagne

Conception & réalisation : deidamiapele.com

Gwenaelle David dans Debout dans la mer d'après Racleurs d'Océans de Anita Conti. Jeanne Champagne © Pascal Colomb
Gwenaelle David dans Debout dans la mer d'après Racleurs d'Océans de Anita Conti. Jeanne Champagne © Pascal Colomb
Gwenaelle David dans Debout dans la mer d'après Racleurs d'Océans de Anita Conti. Jeanne Champagne © Pascal Colomb
Gwenaelle David dans Debout dans la mer d'après Racleurs d'Océans de Anita Conti. Jeanne Champagne © Pascal Colomb
Gwenaelle David dans Debout dans la mer d'après Racleurs d'Océans de Anita Conti. Jeanne Champagne © Pascal Colomb
Gwenaelle David dans Debout dans la mer d'après Racleurs d'Océans de Anita Conti. Jeanne Champagne © Pascal Colomb